Page 51 sur 53

Re: Avionage du 3 cylindres Genesis Yamaha

MessagePosté: 11 Avr 2017, 11:15
par Makaya
J'ai pas lu tout le sujet.

Mais tombé par hasard sur cette petite annonce, je me suis dit que ça intéresserait quelqu'un dans le quartier...

http://www.barnstormers.com/cat.php?PHP ... 2ff740c0d6

Re: Avionage du 3 cylindres Genesis Yamaha

MessagePosté: 20 Avr 2017, 04:27
par serge5694
Pour ceux qui aime le moto.
J'étais donc au sunday ride au castelet dimanche dernier pour voir et soutenir le bof, Bertin. Il a couru en klass 250, un championnat italien, qui débutait en France, de moto GP 2Temps, donc d'avant 2006. Guy courait avec une Aprilia compé client de 2003, qui avait suivi les évolutions jusqu'en 2006 mais sans le kit usine, qui lui se louait. La moto lui était prêté par un passionné qui l'a tout de même acheté 45000€. Il a fait le deuxième temps des essais et deuxième en course. Il n'avait que la boite monté dans la moto pour ça dernière course du championnat du monde 2006, avec une première beaucoup trop longue pour le castelet, il sortait du virage du pont à seulement 8000tr alors qu'il aurait fallut 10000. Et idem en seconde à la sorti de la chicane. C'est sur qu'il aurait bien aimé gagner mais il c'est résigner à ne pas sortir des courbes à l'embrayage pour utilisé au mieux la puissance, ça aurait fait mauvaise impression pour une machine de cette valeur pour laquelle les pièces sont rare ou hors de prix. Il a quand même tourné en 2'21"00, sur le circuit de 5,8km avec la chicane, c'est pas raisonnable à 63ans de vouloir ce mesurer au jeune et pourtant il est toujours là, même si en fin de course il commençait à fatiguer dure.
Les protwin tournent en 2'17"5, Aprilia rsv4 de plus de 200cv, le double de la rsv 250.
Image

Je vol de temps en temps, je manque de temps et le mistral est fort en ce moment. Peut-être un nouveau vol en fin de semaine, rien a signaler. Il y a une chose que je m'explique pas, les dragonfly sont connus pour une pente de monté faible, avec une assiette plate, le mien "grimpait au arbre", j'ai toujours pensé que ça venait d'un centrage plus que très arrière, mais maintenant qu'il est centré avant ça ne change rien, relevé presque 1900Ft/Mn constant à 80Kt, seul à bord avec 30l, soit environ 410kg. ???

Re: Avionage du 3 cylindres Genesis Yamaha

MessagePosté: 20 Avr 2017, 07:41
par Marco
Il est quand même étonnant ce Guy. Je me rappelle toujours cette vidéo que tu nous avais mis en ligne (me rappelle plus laquelle ..) dans laquelle, il passait les petits jeunes. On avait l'impression qu'ils avaient un problème mécanique !
On n'imagine même pas qu'à ce niveau-là, il puisse y avoir des différences si importantes.

Pour établir une comparaison, mon tube et toile qui pèse 282 kg avec parachute + mon poids +/- 65 kg, + 40 litres de carburant, soit un total d'environ 375 kg me donne une montée de 1000ft/mn à une vitesse de 110 km/h. Mon moteur est moins puissant, c'est un 80CV.

Re: Avionage du 3 cylindres Genesis Yamaha

MessagePosté: 25 Mai 2017, 06:00
par serge5694
les vols se poursuivent sans problèmes. J'ai galéré longtemps avec le ralentis et fini par trouvé la solution. Je me suis fait des noeuds au cerveau pour une broutille, j'ai tout essayé même ce que je ne pensais pas être en rapport direct avec ce ralentis instable. Quel idiot je suis, le problème était sous mes doigts à chaque réglage et pourtant je l'ai pas vu pendant plusieurs mois. C'était tout simplement le ressort sous la vis de ralentis qui ne glissait pas sous la tête de vis et avec les vibrations il faisait tourner la vis, la panne à la c_n.
En forte monté et ce depuis le montage du Yam j'avais une très légère odeur d'essence, comme le taux de monté est assez fort et que les carbu sont en travers du sens de marche, je pensais à un débordement de ses dernier par les mise a l'air des cuves. Problème largement commenté sur ce forum pour les 912. Appuyé sur ce problème du 912 je suis parti dans la même direction mais sans réel réussite, le constat était toujours le même, monté jusqu'à 1000-1200fft/mn ça allait au dessus ou en cas de turbulences = odeur d'essence. Pour finir rien à voir avec les carbu, c'est la mise à l'air de la nourrice qui fuie à peine, encore beaucoup de réflexion pour pas grand chose.
Par contre le couple moteur est important et les petits ajustements au gaz en finale sont très marqué et doivent être accompagné aux pieds.
Le cliquetis de l'embrayage au ralentis est très marqué de l'extérieure je suis systématiquement interpelé par les personnes aux sol. Je cherche une solution car si c'est bruyant c'est pas mécanique.

Re: Avionage du 3 cylindres Genesis Yamaha

MessagePosté: 25 Mai 2017, 06:43
par jplandez
Salut Serge,
est ce que tu a identifiée l'origine du cliquetis ?. Sont ce les masselottes qui bagottent dans leur logement ?

Re: Avionage du 3 cylindres Genesis Yamaha

MessagePosté: 25 Mai 2017, 06:44
par serge5694
jplandez a écrit:Salut Serge,
est ce que tu a identifiée l'origine du cliquetis ?. Sont ce les masselottes qui bagottent dans leur logement ?

oui. plus un peu les pignons mais c'est moins marqué.

Re: Avionage du 3 cylindres Genesis Yamaha

MessagePosté: 11 Juin 2017, 05:23
par serge5694
Je continu à voler régulièrement et fignole petit à petit le fonctionnement du moteur. J'ai encore assoupli l'amortisseur de couple, les claquements ont franchement diminué, j'améliore aussi doucement la carburation en allant vers un appauvrissement au ralentis uniquement c'est plus régulier. Depuis que j'ai solutionné le problème de la vis de ralentis qui tournait toute seul ça change tout, reste une petite différence de régime entre froid et chaud et tous les essais de carburation que j'avais faite sont à reprendre. J'étalonne aussi le débit mètre et la conso est un peut plus importante, en croisière à 200 Km/h avec 14L/h je me rapproche de la conso avec le 2T, comme quoi un 2T bien réglé n'est pas si gourmand que ça. Par contre pour des puissances plus élevé la différence devient plus importante avec 6l de différence plein régime et avec 20cv de plus maintenant. Le refroidissement en vol ne pose aucun problème, même par les forte température actuelle je suis obligé de fermer en partie les volets de radiateur pour maintenir 75-80° eau et huile, au roulage ça monte à 100°, je suis donc obligé de laisser refroidir avec du régime avant d'arrêter le moteur au environ de 85°.
Ce W-E un Slovène avec qui j'étais en contact depuis longtemps et qui construit le premier avion de construction amateur de Slovénie, un dragonfly est venu ce familiarisé avec l'appareil. A la masse max max le taux de monté reste le même, ont à même dépassé 1700ft/mn mais la plupart du temps je réduis les gaz passé 300ft. Plus de problème d'odeur d'essence depuis que j'ai colmaté la micro fuite de la mise à l'air du réservoir supérieur, là aussi j'ai pensé trop longtemps que c'était la mise à l'air des carbu qui dégueulait comme ça arrive parfois sur les 912, c'est d'ailleurs d'avoir lu sur ce forum ce problème que j'étais partis sur cette piste et il vaut mieux voir le pire mais j'aurais du chercher ailleurs en parallèle. J'avais jamais eu ça avec le hirth car l'inclinaison en monté était inférieur. Je trouve mon moteur bruyant, j'ai déjà bien réduit le bruit en cabine par l'ajout de mousse anti bruit. Les copain me dise que c'est très acceptable du sol bien que le son soit supérieur à un 912. je vais essayer un clapet de sortie d'échappement, ça change rien plein gaz mais au régime de croisière et surtout au ralentis ça devrait atténué les DB.
Image

Re: Avionage du 3 cylindres Genesis Yamaha

MessagePosté: 11 Juin 2017, 11:24
par lolo37
Bonjour Serge,
Tu peux en dire un peu plus ? Nos 912 sont bien bruyants par rapport a nos 582 quadripale, j'ai essayé de monter un DB killer de moto le résultat n'est pas très probant pour une perte de 200 trs.

Re: Avionage du 3 cylindres Genesis Yamaha

MessagePosté: 13 Juin 2017, 04:25
par serge5694
concernant cette valve d'échappement je n'ai aucune idée du résultat, si j'essaie je ne manquerais pas de faire un REX. LOLO tu compare le 912 à un GMP élaboré à l'époque pour être ultra silencieux, monté avec une hélice silencieuse, un taux de réduction important, une boite à air et un double silencieux d'échappement. Le 912 n'a pas différente option pour le réducteur, et le bruit en vol ne vient pas que de l'échappement, l'hélice à une grande part dans les DB perçu. Pas sur que de réduire le bruit de l'échappement améliore beaucoup le bruit d'ensemble, mais on ne sait jamais. Concernant mon cas, l'échappement monté sur mon yamaha n'a qu'un silencieux à absorption, aucunes chicanes. J'ai donc pas mal de solution pour l'améliorer et je cherche la moins couteuse en place et en poids.

Re: Avionage du 3 cylindres Genesis Yamaha

MessagePosté: 13 Juin 2017, 14:01
par jplandez
Est ce que tu as pu identifier la probable origine du bruit?. Comme ton moteur tourne assez vite, le bruit d'échappement doit être plus aigu.
J'entend passer des ULM au dessus de chez moi. Pour certains, le bruit du 2 temps est bien perceptible, et parfois supérieur à celui de l'hélice. En revanche, pour les avions avec moteur direct drive, le spectre de bruit d'échappement doit être noyé dans celui de l'hélice (même vitesse de rotation).
Je pense aussi que c'est l’hélice qui fait le plus de raffut.
Je me souviens du Transall qui prenait parfois ses quartiers à Rodez. Malgré ses grosses turbines, il était incroyablement discret, probablement du à ses grosses hélices.
A l'inverse, le cessna 210 du club para faisait un bruit d'enfer, plein pot plein petit pas (bouts de pales proches du supersonique).

Re: Avionage du 3 cylindres Genesis Yamaha

MessagePosté: 14 Juin 2017, 18:56
par serge5694
jplandez a écrit:Est ce que tu as pu identifier la probable origine du bruit?. Comme ton moteur tourne assez vite, le bruit d'échappement doit être plus aigu.


pour mon cas il y a à gagner sur le pot, j'ai monter un DB Killer maison pour voir, le bruit perçu était très inférieur mais comme pour les motos ce genre de chicane fait perdre de la puissance, environ 800tr/mn plein gaz au point fixe, je ne l'ai pas essayé en vol. Je me pencherais dessus quand j'aurai plus de temps, pour le moment mon temps libre est pour le vol.

Re: Avionage du 3 cylindres Genesis Yamaha

MessagePosté: 15 Juin 2017, 22:13
par serge5694
Image

Re: Avionage du 3 cylindres Genesis Yamaha

MessagePosté: 16 Juin 2017, 15:20
par jplandez
Sur ma moto (916), après avoir essayé les restricteurs qui me faisaient perdre trop, j'ai trouve des pots estampillés DUCATI-TERMIGNONI, donc d'origine, a priori destinés au marché US, ou le normes de bruit sont plus basses. A mon avis sans chicanes.
Au feeling, je ne perdais pas grand chose en cv, mais ca faisait beaucoup moins de bruit (~10dB au sonomètre), et sur la piste on m'entendait pas.

Re: Avionage du 3 cylindres Genesis Yamaha

MessagePosté: 17 Juin 2017, 08:00
par lolo37
serge5694 a écrit: LOLO tu compare le 912 à un GMP élaboré à l'époque pour être ultra silencieux, monté avec une hélice silencieuse, un taux de réduction important, une boite à air et un double silencieux d'échappement. Le 912 n'a pas différente option pour le réducteur, et le bruit en vol ne vient pas que de l'échappement, l'hélice à une grande part dans les DB perçu. Pas sur que de réduire le bruit de l'échappement améliore beaucoup le bruit d'ensemble, mais on ne sait jamais.


C'est vrai que le problème est complexe . Sur les pendulaires en 912 il y a des différences assez énorme selon les modèles, le moins bruyant est le tanarg 912 ES et air creation a fait un pot avec silencieux (qui n'existe pas sur la version standard).
Les moteurs propulsifs restent quand même super bruyants par rapport aux 3 axes modernes :-(
J'ai remarqué aussi que limiter le rotax 5200 trs au décollage faisait gagner bcp de db.

Re: Avionage du 3 cylindres Genesis Yamaha

MessagePosté: 17 Juin 2017, 14:35
par theo02120
pour l'avionage d'un moteur terrestre je pense qu'il est préférable voir nécessaires de lui rajouter quelques fonctions dans le boitier

on peut rajouter des capteur ou les ré étalloner
l'altimetre terrestre n'a pas de plage qui mesure la plage aérienne
on peut utiliser capteurs qui traduit des millivolt en mbar et le tour est joué