Page 5 sur 5

Re: Moteurs Vaxell [Présentation]

MessagePosté: 14 Avr 2017, 05:38
par aubert
Bonjour
sais tu s il y a un projet de 1/2 vaxell ?
Plus grand chose aujourd hui dans les 40/50 cv
Dominique

Re: Moteurs Vaxell [Présentation]

MessagePosté: 14 Avr 2017, 12:35
par Yankeeromeo
Pour l'instant pas encore... en tout cas, je n'en ai pas connaissance.
Si les 100i et 80i sont en production, le 60i n'a pas pour l'instant trouvé d'amateur. Ce n'est pas très étonnant, si on se rappelle qu'entre les 90 ch du 100i et les 60 ch du 60i il n'y a que 1,5 kg d'écart. Le "petit" a donc un rapport poids/puissance peu flatteur...

Les prochains pas de Vaxell seront plutôt l'élargissement de la gamme d'accessoires : les échappements, les bâtis (aujourd'hui, on ne propose séparément que les arbres à cames et les radiateurs).
Un autre sujet urgent c'est la création d'une capacité de réception et d'accueil des avions/ULM pour les services, car actuellement, si l'on veut faire faire une installation d'injection, révision, augmentation de cylindrée ou échange moteur, il faut envoyer le moteur à l'usine par colis/palette.

Re: Moteurs Vaxell [Présentation]

MessagePosté: 25 Avr 2017, 15:46
par Yankeeromeo
Bonjour,
Dominique, j'ai eu la réponse officielle de Vaxell.
Même si c'est techniquement possible dans l'absolu, l'entreprise juge le procédé peu intéressant, car le potentiel de performance à atteindre d'une "amputation" de VW pour obtenir un 2 cylindres est jugé insuffisant. Il n'y aura donc pas de 1/2 VW Vaxell.

En revanche, il existe une possibilité que la société concevra et fabriquera un petit moteur d'une 40-aine de chevaux, pour une (très) petite voiture. Si le projet voit le jour, une version avionnée en sera alors certainement dérivée. Mais un tel moteur ne sera disponible que dans 3 à 5 ans.

Re: Moteurs Vaxell [Présentation]

MessagePosté: 25 Avr 2017, 16:21
par aubert
Merci pour l'info
Amicalement
Dominique

Re: Moteurs Vaxell [Présentation]

MessagePosté: 06 Mai 2017, 12:11
par Makaya
Bonjour Yurek

Question très personnelle, mais la réponse pourrait intéresser d'autres pilotes.

Est il prévu de développer un système de lubrification dos sur le Vaxell ?

Et oui, la quête du moteur aerobatics est toujours d'actualité.
Le moteur le plus simple à customiser est de loin le petit continental. Sa "******* à huile" en fait presque un moteur à carter sec, facilement modifiable pour éviter le barbotage du vilo et obtenir de la pression d'huile sous facteur de charge negatif. Ce type de modif ne scavenge pas le bloc qui se remplie doucement, et le niveau dans la ******* diminue. Mais 30" de négatif, c'est largement suffisant si on ne s'attaque pas au 3eme cycle...

C'est évidement un micro-marché. Mais peut etre pas si complexe que ça à mettre en oeuvre pour des gens ayant des moyens industriels.

Merci

Mak

PS : Barry Smith en GB a arreté il y a déja quelques années de customiser les VW dans ce sens.

Re: Moteurs Vaxell [Présentation]

MessagePosté: 06 Mai 2017, 22:19
par Yankeeromeo
Pas si vite ! ;)
Non, à vrai dire, je n'en sais rien, il faut que je leur pose la question.
Ce qui est sûr, c'est que ce n'est pas une priorité en ce moment. Cette année, mise à part la démonstration de fiabilité, on doit peaufiner la mise en place des moteurs, essayer d'organiser une capacité d'accueil pour les avions (ou ULM) concernés à l'aérodrome proche de l'usine, et concevoir un réseau de maintenance. Mais je note toutes les remarques et tous les souhaits.
Donc, à côté du bâti, du silencieux, on doit aussi réfléchir à la lubrification dos... C'est noté.

Re: Moteurs Vaxell [Présentation]

MessagePosté: 08 Mai 2017, 18:13
par Makaya
Comme je m'emmerde à 100 sous l'heure au fond du désert, je réfléchi à ma propre question.

Après avoir continué à gratter sur le sujet, il semblerait que certains joyeux préparateurs automobiles transforment le vénérable VW en carter sec.
Ils montent une pompe à huile double corps. Le premier vidange le bloc et pousse l'huile sous pression à travers le filtre et le radia.
Celle ci est ramenée à une bâche séparée comme un R912 ou un R985 (je préfère la deuxième référence... question de goût et de bruit).
Le deuxième corps de pompe suce l'huile dans la bâche et la pousse sous pression dans le circuit de lubrification du moteur.
Le premier corps à un débit plus important que le second pour être sur de ne pas remplir le bloc.
Le carter est étanchéifié (plus de mise à l'air libre) et mis en dépression par la partie scanvenge de la pompe. Selon les préparateurs une baisse de pression de 20 % dans le bloc permettrait un gain substantiel de puissance ?!

Avec un simple plongeur dans la bâche, on résout (momentanément) le problème de lubrification dos.
Faut il encore un système de mise à l'air libre efficace sur la bâche.
Faut il aussi que, une fois revenu en positif, le premier corps de pompe puisse vidanger suffisamment rapidement le carter avant la prochaine mise dos pour éviter une accumulation d'huile dans le bloc (sauf à trouver un moyen + sophistiqué de scavenger sur le dos).

Nota : les préparateurs de véhicules de course se démerdent à tirer le retour de régulation de pression directement vers la bâche et pas vers le bloc.
De fait, à haut régime, le delta de débit entre la partie scavenge et la partie pression est de plus en plus important, assurant une bonne vidange du moteur et une dépression maxi du bloc.
Il existe des pompes avec plus de corps. Une triple corps avec "2 scavenge et un pressure" permettrait un pick-up en haut du bloc.
Mais ce corps la ne risque t'il pas de souffrir de manque de lubrification ? :?:

Bref, je compte pas les moutons, j'écope de l'huile. Chacun son truc !