Page 2 sur 5

Re: Arrêt moteur en montée initiale

MessagePosté: 12 Jan 2017, 10:46
par RobK
Si c'est un Rotax, c'est normal !

Re: Arrêt moteur en montée initiale

MessagePosté: 12 Jan 2017, 11:43
par jplandez
alexis0391 a écrit:...
si tu relis mon post tu verras que 6600 sont affichés. C'est après la rotation que les problèmes ont commencés.

C'est pas tout à fait ca que j'ai lu, tu a écrit que tu avais finalement atteint les 6600trs, donc avec de la vitesse.
Il me semble que c'est à la mise en puissance, machine à l'arrêt qu'on vérifie que le régime est atteint (avec une pas fixe), la mise en puissance sur les freins est un bon moyen de vérifier.
Je reste partisan du givrage carbu comme meilleur candidat à ta mésaventure.
Si de glace a commencé à s'accumuler dans le venturi pendant la chauffe et le roulage, à la mise des gaz tu n'étais pas pleine ouverture, le givrage a bien pu continuer "plein gaz" si la température était proche de 0 (la glace a pas fondu)
L'arrêt moteur à la réduction est aussi un symptôme significatif.
En fait, compte tenu des conditions, sans réchauffe, il aurait peut être simplement fallu ne pas voler.

Re: Arrêt moteur en montée initiale

MessagePosté: 12 Jan 2017, 12:05
par aviateur60
Tout à fait JPL ,


En hiver , regarder la temp.ext avant de voler , si iso 0° au sol, vigilance max ou direction le bar avec wifi.

Re: Arrêt moteur en montée initiale

MessagePosté: 12 Jan 2017, 12:09
par Lochardet
????? iso 0° au sol ... mais point de rosée à -8° par exemple où est le problème ???

Re: Arrêt moteur en montée initiale

MessagePosté: 12 Jan 2017, 12:38
par jplandez
Peut être (certainement) parce que l'air se refroidit dans le venturi, d'autant plus que la dépression est forte (faible ouverture).
Ca givre aussi dans le carbu avec des T° extérieures positives. +5° dehors avec un point de rosée à 0°, ca givre aussi.
Si l'air est à 0°, et si de glace s'est formée, même plein gaz, elle fondra pas.
Ca dépend de comment est fait le carbu.

Re: Arrêt moteur en montée initiale

MessagePosté: 12 Jan 2017, 12:49
par Pévé
popele3 a écrit:Vu le nombre de trucs que tu as bricolé sur ta machine "en croyant que...", ça peut-être un tas de choses.
alexis0391 a écrit:clairement niveau condition de givrage carbu y'avait pas pire
mais j'ai un 2t je pensais que ça givrais pas, surtout à pleine balle

Pour voler en sécurité, il faut être sûr. Croire c'est bon pour la religion.
Les conditions météo sont mauvaises et tu le sais, le moteur ne prends pas bien ses tours, mais tu prends un passager à bord et tu tentes quand même le décollage :shock: :o :evil:
C'est n'importe quoi.
C'est à cause de ce genre de comportement que l'ULM va bientôt perdre sa liberté.


Si on veut avoir des certitudes, on ne vole pas en ULM !

Re: Arrêt moteur en montée initiale

MessagePosté: 12 Jan 2017, 13:10
par alexis0391
Suffit de reprendre ce bon vieux tableau de givrage Carbu.

cest exactement les conditions actuelles...

Quelqu'un sait pourquoi un deux temps n'est pas sensé givrer ? C'est grâce à l'huile ? Ou cest l'architecture moteur ?

Re: Arrêt moteur en montée initiale

MessagePosté: 12 Jan 2017, 13:20
par EchoVictor
Image

Eric

Re: Arrêt moteur en montée initiale

MessagePosté: 12 Jan 2017, 13:43
par jeepjodel
Bonjour,

Expérience perso .
Temps exter 0° environ
Ciel dégagé .
Je sors ma machine (rotax 582) . Je fais la prévol.
Je monte dedans ,mise en route et roule en bout de piste . Roulage 3mn maxi .
J'essai l'accélération et décolle sans plus attendre.
A 300ft environ mon hélice s'arrête . Je regarde au sol et comme je suis au niveau du dernier virage quand je me pose et bien je fais un 180 et je me pose vent de cul .
Arrivé au sol j'essai le démarreur et aucun problème ça repart.
Suite et fin .
Démontage du moteur . Serrage d'un cylindre .
Raison: comme j'ai décollé trop vite l'ouverture du thermostat c'est fait au plus mauvais moment d'où serrage .(choc thermique ) .Il y de belles photos sur le manuel du 582
Un petit coup de honnoir dans les cylindres et changement d'un piston .
Depuis j'attends la chauffe du moteur .
Bonne lecture et beaux vols à tous.
Claude.

Re: Arrêt moteur en montée initiale

MessagePosté: 12 Jan 2017, 13:48
par jplandez
alexis0391 a écrit:Quelqu'un sait pourquoi un deux temps n'est pas sensé givrer ? C'est grâce à l'huile ? Ou cest l'architecture moteur ?

Je ne vois pas pourquoi un deux temps à carbu ne givrerait pas. 2 ou 4 temps, les carbus se ressemblent.
On considère en général qu'à pleine puissance, la dépression étant faible, il n'y que peu d'abaissement de T° dans le venturi, et que le risque est faible, mais faible ne signifie pas nulle.
Avec une forte humidité autour de l'iso 0° le risque est maximum.
On considère en général que les moteurs a injection ne givrent pas ou peu, parce qu'il n'y a pas venturi.

Re: Arrêt moteur en montée initiale

MessagePosté: 12 Jan 2017, 14:04
par jeromef
Sur mon 582, j'ai un thermomètre carbu et un réchauffage électrique.la zone "critique" indiquée sur le cadran est +10/-10°C.
Par temps froid, je laisse la CHT monter à 50°C avant de mettre les gaz (et l'EGT à 450), et je vérifie la température carbu: en fait je n'ai jamais eu besoin de la réchauffe car la température carbu est en général vers 15° (pareil en prise de terrain)
(Il faut dire que le moteur est capoté, et que les carbus sont derrière le radiateur de droite)

Re: Arrêt moteur en montée initiale

MessagePosté: 12 Jan 2017, 14:47
par Gabinger
jplandez a écrit:
alexis0391 a écrit:Quelqu'un sait pourquoi un deux temps n'est pas sensé givrer ? C'est grâce à l'huile ? Ou cest l'architecture moteur ?

Je ne vois pas pourquoi un deux temps à carbu ne givrerait pas. 2 ou 4 temps, les carbus se ressemblent.
On considère en général qu'à pleine puissance, la dépression étant faible, il n'y que peu d'abaissement de T° dans le venturi, et que le risque est faible, mais faible ne signifie pas nulle.
Avec une forte humidité autour de l'iso 0° le risque est maximum.
On considère en général que les moteurs a injection ne givrent pas ou peu, parce qu'il n'y a pas venturi.


Bonjour, un 2 temps généralement ne givre pas, ou c'est extrêmement rare (personnellement je n'ai jamais vu de cas).
Evidemment en allant chercher des conditions hyper givrante, peut-être on pourrait y arriver, plus rien ne m'étonne.
Il y a probablement plusieurs raisons l'huile dans le mélange en est une, l'architecture du moteur je ne sais pas, je fait est.

Par contre les serrages par temps froid et sous forte sollicitation, la j'ai des tas d'exemples! (par temps chaud j'ai aussi des exemples)...

Re: Arrêt moteur en montée initiale

MessagePosté: 12 Jan 2017, 15:09
par jplandez
C'est peut être parce que les carbus, près du moteur, sont réchauffés naturellement au travers de la pipe d'admission quand le moteur est chaud, si en plus c'est capoté.

Re: Arrêt moteur en montée initiale

MessagePosté: 12 Jan 2017, 15:12
par avan67
La carburation et le givrage vous sont expliqués en détail ici :
http://ulm-bretagne.ffplum.com/images/imag_securite/CARBURATION-Pouches.pdf
Le givrage est abordé en page 23.
La source est le Centre National de Formations Techniques et d'Essais ULM de la FFPLUM.

Re: Arrêt moteur en montée initiale

MessagePosté: 12 Jan 2017, 15:57
par jeromef
C'est peut être parce que les carbus, près du moteur, sont réchauffés naturellement au travers de la pipe d'admission

Pas vraiment , il y a un raccord en élastomère qui doit avoir une conduction thermique faible. par contre les carbus sont dans le flux d'air chaud en sortie du radiateur (ce qui ne doit pas aider les perfos en été).