Question sur l'appel initial en VFR

La plupart des français de France ne sont pas très bon en anglais ... La maîtrise de l'anglais est pourtant utile dans aéronautique et indispensable hors des frontières francophones.
Ici on pourra poser des questions dont les réponses ne se trouvent pas dans un dictionnaire classique. Elles pourraient être données par les canadiens, les non-francophones, et les français de l'extérieur ...
Règles du forum

Si votre sujet consiste en une recherche d'informations, formulez un titre sous le mode interrogatif.
Ceci est un lien cliquable :
Donnez des titres compréhensibles et précis à vos sujets !
Si votre titre laisse croire que vous allez donner des informations alors que vous en demandez, votre sujet sera supprimé.
Les modifications de titres (et de textes) se font avec "EDITER" qui se trouve pendant un certain temps en haut à droite de vos messages.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
mileuh
Messages : 469
Inscription : 08 sept. 2011, 17:47

Question sur l'appel initial en VFR

Message par mileuh »

Salut à tous,

je me posais une question en lisant le "Radiotelephony manual" édité par la CAA, que je trouve super bien fait:

Lors d'un appel initial en VFR, en français, je dirais quelque chose comme ça si je veux transiter dans une zone contrôlée :
"Lyon du F-ABCD, Bonjour, un Skyranger, 1 personne à bord, en provenance de Grenoble à destination de Macon, pour transiter dans votre zone à 4500 pieds."
Ensuite on m'approuve et me donne un code transpondeur puis on me dis quand les rappeler.

En anglais, je ferai la même chose en anglais, ce qui me paraît pas incorrect d'ailleurs :
"Lyon, F-ABCD, Good day, a Skyranger, 1 POB, from Grenoble to Macon, request transit in your zone at 4500ft."
C'est d'ailleurs ce genre de phraséo qu'on utilise dans le cadre de l'examen FCL.055.

Or, dans le manuel, ils disent que l'appel initial doit être le plus court possible, en ne contenant que les instructions, en donnant des exemples de ce type :
"Lyon, F-ABCD, request transit"
Puis l'ATC répond:
"F-ABCD, Lyon, pass your message"
et ensuite seulement on lui dit :
"F-ABCD, a Skyranger, 1 POB, from Grenoble to Macon"

Non seulement il disent pas bonjour, ce qui n'est déjà pas poli :) mais en plus ça me semble pas tellement logique (sauf si éventuellement c'est pour avoir des messages très très courts).

Qu'en pensez-vous ?
Avatar de l’utilisateur
ICARE1951
Messages : 1265
Inscription : 30 janv. 2014, 14:24

Re: Question sur l'appel initial en VFR

Message par ICARE1951 »

Dans la pratique, il faut être aussi concis que possible.
Le premier message est juste pour interpeller le contrôle, inutile d'en dire beaucoup si personne n'est disponible pour écouter!
Ce serait plutôt:
Lyon, F-CD good morning (good day n'est pas employé pour dire bonjour...)
L'organisme va te répondre:
CD good morning, pass your message.
Là, tu sais que quelqu'un est prêt à t'ecouter et tu peux passer un message complet...
Lyon, F-ABCD, Skyranger, one person on board, from Grenoble to Macon, requesting transit at 4500ft QNH 1018, transponder on board.
ICARE
Avatar de l’utilisateur
Marc B
Messages : 3344
Inscription : 06 juil. 2011, 23:10
Localisation : Belgique - Baisy-Thy (EBBY)

Re: Question sur l'appel initial en VFR

Message par Marc B »

Ils ont raison!

Dans une parfaite phraséologie, on ne dit pas bonjour, on n'est pas là pour se faire des politesses (je me suis fait engueulé lors de mon examen radio à cause de ça... j'ai retenu la leçon, même si je dis bonjour quand même :lol: )
Deuxièmement, le premier appel porte bien son nom. Donc: station appelée, station appelante. Point.
Et on attend leur rappel pour formuler sa requête car ils ne sont pas nécessairement disposés à répondre tout de suite s'il y a du monde dans le coin.
On se met ainsi dans la file d'attente.

Et la réponse serait même:
F-ABCD, a Skyranger, from LFXX to LFYY, hhhh ft QNH xxxx, sqwak 7000, 1POB,request blablabla

Remarque perso: même en auto-info, il vaut mieux le faire en deux temps. ça permet de voir si quelqu'un répond sur la fréquence avant de dire qui on est où on est et ce qu'on veut faire.
Mes deux cents
Marc
Dernière modification par Marc B le 26 mars 2018, 16:48, modifié 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
aubert
Messages : 2153
Inscription : 24 oct. 2013, 11:11
Localisation : saint Nazaire LFRZ
Contact :

Re: Question sur l'appel initial en VFR

Message par aubert »

F-ABCD bonjour ;)
pour moi le message très court est un impératif
ton contrôleur peut être en train de faire un travail plus urgent que de te répondre
Il peut y avoir un pilote qui doit passer un appel urgent

Lyon de F-TOTO bonjour
F-TOTO de Lyon (bonjour) je vous rappelle (il t'a sans aucun doute chopé au radar puisque ton transpondeur est normalement allumé)
3 minutes plus tard au pire, si tu as tardé à le contacter tu es en attente pour entrer dans la classe D tu en es à ton 5ème 360° :lol: :lol: :lol:
F-TOTO de Lyon bonjour Monsieur, je vous écoute .............

Voilà ce que je pense
Dom
Avatar de l’utilisateur
aubert
Messages : 2153
Inscription : 24 oct. 2013, 11:11
Localisation : saint Nazaire LFRZ
Contact :

Re: Question sur l'appel initial en VFR

Message par aubert »

désolé, pour le replay
Marc a dégainé le premier ;)
Avatar de l’utilisateur
mileuh
Messages : 469
Inscription : 08 sept. 2011, 17:47

Re: Question sur l'appel initial en VFR

Message par mileuh »

C'est intéressant, je suis d'accord avec vous, je faisais d'ailleurs comme ça avant (c'est comme ça que j'avais appris pour mon PPL), c'est à dire lancer un :
"Lyon, F-ABCD, Bonjour" initial,
et attendre une réponse. Pas la peine de balancer un long message dans le vide si la radio n'émet pas, si on n'est pas sur la bonne fréquence, s'il n'y a personne de l'autre côté, ou seulement si la fréquence est encombrée.
Mais à l'examen du FCL on m'a fait la remarque qu'il fallait enchaîner avec la requête. Mon instructeur ULM m'avait dit ça aussi. Du coup j'ai fini par penser que je passais pour un gars qui ne sait pas parler à la radio...

Je comprends l'esprit du coup: concis, sans message superflu. Ce qui rend par contre le message "Bonjour" totalement superflu, et la raison pour laquelle il faudrait appeler plutôt l'ATC avec un "Lyon, F-ABCD, pour transiter".
Mais dans la pratique, je ne me souviens pas avoir déjà entendu quelqu'un faire comme ça, vous oui ?
Avatar de l’utilisateur
Marc B
Messages : 3344
Inscription : 06 juil. 2011, 23:10
Localisation : Belgique - Baisy-Thy (EBBY)

Re: Question sur l'appel initial en VFR

Message par Marc B »

aubert a écrit :désolé, pour le replay
Marc a dégainé le premier ;)
Negatif!
C'est Icare qui a dégainé le premier :lol:
Avatar de l’utilisateur
ICARE1951
Messages : 1265
Inscription : 30 janv. 2014, 14:24

Re: Question sur l'appel initial en VFR

Message par ICARE1951 »

On ne va pas chicaner pour quelques minutes, d'autant qu'on dit sensiblement la même chose...
Après, il y a la théorie, les livres et la pratique...
Je ne suis pas certain que les examinateurs du FCL055 soient tous des pilotes pratiquants!
ICARE
Avatar de l’utilisateur
Luciano
Messages : 3277
Inscription : 06 sept. 2011, 21:17
Localisation : Bruxelles et Gap

Re: Question sur l'appel initial en VFR

Message par Luciano »

Par contre, ce qui est certain, c'est que l'examen FCL 055 n'est pas destiné à tester les compétences en phraséologie aéro, mais uniquement les compétences linguistiques; càd si vous comprenez et si vous arrivez à vous faire comprendre dans la langue en question dans vos échanges au cours de votre activité aéronautique.
La dgac a voulu en faire un hybride franco-français; heureusement ça se soigne (en partie) grâce à l'existence d'organisations indépendantes certifiées par OACI


Bons vols,
Luciano
Ne soyons pas l'homme d'un seul livre !
Avatar de l’utilisateur
mileuh
Messages : 469
Inscription : 08 sept. 2011, 17:47

Re: Question sur l'appel initial en VFR

Message par mileuh »

Les examinateurs DGAC du FCL ce sont des contôleurs quand même ;) Donc je me dis la phraséo c'est un peu leur dada

Mais oui, il y a très certainement la théorie (les manuels de phraséo semblent hyper académiques - Le Radiotelephony Manual ne contient à aucun moment les mots "good morning" / "good day" / "good afternoon"!) et la pratique, qui repose plus sur le bon sens et l'expérience.

Donc je vais continuer comme avant du coup :)
fulm190711
Messages : 182
Inscription : 19 juil. 2011, 13:41

Re: Question sur l'appel initial en VFR

Message par fulm190711 »

le 'bonjour' ou 'good morning' constitue effectivement un élément de langage indiquant un nouvel arrivant dans la zone. Il s'agit donc d'un mot-clef à vocation opérationnelle faisant sens et portant sémantique. :shock:


Disposant en outre d'un transpondeur mode S qui émet donc mon indicatif complet, je me contente du plus bref "Trifouilli info du F-YZ bonjour"


le 'info' indique en plus et déjà le service demandé.


Si le contrôleur me répond avec mon indicatif complet 'F-WXYZ, bonjour' je sais qu'il m'a localisé au radar et qu'il connaît donc ma position et mon altiitude, je peux alors encore raccourcir ma réponse/demande sans lui dire ce que je sais qu'il sait déjà.


sinon (sa réponse reprenant F-XY) je récite la mantra "F-WXYZ, type, position, altitude"



de même en VFR je ne dis jamais "info X connue" (celle de l'ATIS) car il est plus bref qu'il me donne un QNH
Répondre

Revenir à « Anglais aéronautique »