Weber MPE 750

Les moteurs de moto, de voitures ou autre qui ont déjà été avionnés ou qui peuvent l'être ou que vous souhaitez avionner
Règles du forum

Si votre sujet consiste en une recherche d'informations, formulez un titre sous le mode interrogatif.
Ceci est un lien cliquable :
Donnez des titres compréhensibles et précis à vos sujets !
Si votre titre laisse croire que vous allez donner des informations alors que vous en demandez, votre sujet sera supprimé.
Les modifications de titres (et de textes) se font avec "EDITER" qui se trouve pendant un certain temps en haut à droite de vos messages.
Avatar de l’utilisateur
yellow_submarin
Messages : 557
Inscription : 20 févr. 2013, 11:07

Re: Weber MPE 750

Message par yellow_submarin »

Image
Avatar de l’utilisateur
serge5694
Messages : 2802
Inscription : 25 juin 2010, 22:54
Localisation : France - Rhône-Alpes - Drôme - Pierrelatte

Re: Weber MPE 750

Message par serge5694 »

Tu envisages donc uniquement un limiteur de couple et non pas limiteur plus amortisseur de couple comme sur le 912uls. J'avais penser au contraire que tu ne monterais que l'amortisseur, surtout que tu parlais des rondelles belleville. Le 912ul de 80cv n'avait à l'origine pas de limiteur de couple, quand la cylindré et surtout le taux de compression a été augmenté pour passer à 98cv, l'arrêt était tellement brutal que le limiteur de couple a été ajouté, maintenant il est aussi sur le 80cv. le limiteur de couple ne doit en aucun cas servir d'amortisseur de couple autrement qu'au démarrage ou à l'arrêt du moteur, sinon il chauffe et se met rapidement à patiner, comme un embrayage de moto qui n'a pas de garde à la poignée. Puisque visiblement tu as de la place, pourquoi ne pas monter les deux comme sur le 912uls et encore mieux remplacer le limiteur par un vrais embrayage qui permettrait un démarrage et un arrêt des plus doux.
Avatar de l’utilisateur
serge5694
Messages : 2802
Inscription : 25 juin 2010, 22:54
Localisation : France - Rhône-Alpes - Drôme - Pierrelatte

Re: Weber MPE 750

Message par serge5694 »

En fait je viens de mieux comprendre, arbre de torsion, donc amortisseur, que tu pourras dimensionner facilement. Sur les moteurs BMW série K il y a un arbre long mais ils sont quand même équipé d'un amortisseur de couple
Avatar de l’utilisateur
yellow_submarin
Messages : 557
Inscription : 20 févr. 2013, 11:07

Re: Weber MPE 750

Message par yellow_submarin »

En effet.

C'est d'ailleurs le système qui équipe le rotax 915 maintenant, mais arbre plus court car fréquence plus élevée du 4 cylindres. Le limiteur de couple est absolument nécessaire pour ne pas surcharger l'arbre sur les phases transitoires car son dimensionnement en fatigue est critique.

Je voulais faire un limiteur qui n'embraye que partiellement sous la vitesse de ralenti, pour soulager tout le monde au démarrage et a l'arrêt. Mais étant sur l'arbre d'hélice qui ne tourne pas vite l'accélération centrifuge est faible, il aurait fallu des masselottes monstrueuses ...
Avatar de l’utilisateur
serge5694
Messages : 2802
Inscription : 25 juin 2010, 22:54
Localisation : France - Rhône-Alpes - Drôme - Pierrelatte

Re: Weber MPE 750

Message par serge5694 »

concernant l'embrayage centrifuge, j'avais pensé aussi le monter sur l'arbre d'hélice mais soit il fallait un très grand diamètre soit des masselottes énormes, j'ai donc modifier mon réducteur et fait deux arbres concentriques pour monter l'embrayage devant le réducteur sur la sortie moteur, sur ton montage, tu as largement la place de faire le même montage par la suite si ça s'avère nécessaire. Pour le ou les roulements à aiguilles de ton pignon secondaire qui est en plus borgne, et suite a mes déboires, je pense qu'il est préférable de prévoire un graissage par l'axe creux et percé sur le coté ou les aiguilles ne sont pas en appuies, sinon l'huile est satélisé et les aiguilles tournes à sec, ces roulements surtout si ils sont long sont plutôt prévu pour un axe tournant, avec larmier pour alimenter le perçage de la bague extérieur.
bonne continuation.
Avatar de l’utilisateur
yellow_submarin
Messages : 557
Inscription : 20 févr. 2013, 11:07

Re: Weber MPE 750

Message par yellow_submarin »

Salut Serge

Merci pour ta participation.

En effet c'est ce que je compte faire. La sortie d'huile pour le turbo arrive juste derrière la plaque de base du réducteur. Je vais donc la prendre en sandwich et envoyer l'huile dans le roulement a aiguille et dans le palier hydrodynamique du pignon moteur. Les roulements a rouleaux coniques sont graissés.

Voici une maquette des pattes de qui serviront a monter les silent blocs en dynafocal. Je les fais en acier soudé, car il faudra des pattes qui se boulonneront sur le côté du moteur, pour que le couple moteur ne fasse pas tourner autour de l'axe de fixation
Avatar de l’utilisateur
yellow_submarin
Messages : 557
Inscription : 20 févr. 2013, 11:07

Re: Weber MPE 750

Message par yellow_submarin »

Image
Avatar de l’utilisateur
yellow_submarin
Messages : 557
Inscription : 20 févr. 2013, 11:07

Re: Weber MPE 750

Message par yellow_submarin »

Salut à tous

On avance doucement : usinage des supports moteur en 7075 en cours. Très long à faire avec un logiciel CFAO en 2.5D, je ne compte même pas le nombre de posages !

Au final, je ne les fais pas en acier soudé, je n'ai pas assez confiance dans la fidélidé du calcul et le mode de sollicitation va beaucoup travailler les soudures (et je me fais confiance pour souder le bâti, mais pas assez pour ça).

Ces deux pattes sont reliées (et goupillées) par un "pont" afin que le couple moteur ne les dévisse pas !

Image
Avatar de l’utilisateur
yellow_submarin
Messages : 557
Inscription : 20 févr. 2013, 11:07

Re: Weber MPE 750

Message par yellow_submarin »

De retour de vacances, un troisième support de fait, le plus compliqué. 6 posages pour une seule pièce :( Mais le résultat est bon !

Il faudra attendre un peu pour le prochain car je me suis trompé dans la dimension du brut :lol:

Image Image


Image
Avatar de l’utilisateur
yellow_submarin
Messages : 557
Inscription : 20 févr. 2013, 11:07

Re: Weber MPE 750

Message par yellow_submarin »

Bonjour à tous

Occupé ce dernier mois par l'amélioration de ma fraiseuse : il faut bien passer un peu de temps sur ses outils.

Je suis passé d'un moteur de 350W à un moteur de 2.2kw avec variateur de fréquence. De tous les points positifs, le plus important pour moi est le silence, le bruit de la boîte de vitesse me rendait fou !

Image

Suite à ça j'ai tout de même commence à fabriquer le volant moteur. Acier XC48, diamètre 180mm, poids 4kg. Il ne reste que les trous à faire.

Image

J'ai eu un mal fou à calculer à la main, ou à simuler, l'arbre de torsion en composite. Plus que les précédentes versions, car il ne s'agit plus de flexion pure 'beaucoup plus facile à calculer grossièrement).

Je vais donc arrêter de me gratter la tête, et expérimenter. Vu que c'est un arbre plein (environ 20mm de diamètre et 300mm de longueur), je n'ai pas besoin de faire de moule, donc il sera rapide et facile d'itérer ...

Je vais donc commencer avec du +/-45°, ce qui donne la plus grande résistance à la torsion, mais pas forcément le meilleur ratio résistance / souplesse (ce que je recherche). En revanche, je vais mettre 2 fois plus de plis dans le sens de la torsion, car le couple en sens opposé sera beaucoup plus faible (il n'y en aura que pendant les phases transitoires).
Avatar de l’utilisateur
yellow_submarin
Messages : 557
Inscription : 20 févr. 2013, 11:07

Re: Weber MPE 750

Message par yellow_submarin »

Bonsoir et bonne année à tous !

Je viens de tester l'arbre de torsion composite que j'ai fabriqué en fin d'année dernière. Il est fait en préimprégné unidirectionnel de carbone selon la méthode du "roll wrapping" : des lés roulés sur une âme de 6mm, avec alternance de +45° et -45°.


Celui-ci n'est pas la dimension "finale", avec un diamètre extérieur de 13mm, pour commencer les essais.


Image


Malheureusement pour moi, il a cassé à la moitié de l'effort anticipé (180 MPa au lieu de >250MPa).

Le faciès de rupture est très particulier, la couche extérieure s'est "déroulée" sous la compression, empêchant de faire travailler les fibres à leur maximum.

J'ai recollé plus court pour faire casser dans l'autre sens, mais résultat identique. J'espérais que la couche externe travaillant en traction ferait mieux, mais pas moyen.

En résumé, sur un aussi petit diamètre, trop d'effet hors-plan pour que ça marche en composite.

Je me replie donc sur arbre titane ou ressorts périphériques.

Je me coucherai un peu moins bête !

Image
Avatar de l’utilisateur
serge5694
Messages : 2802
Inscription : 25 juin 2010, 22:54
Localisation : France - Rhône-Alpes - Drôme - Pierrelatte

Re: Weber MPE 750

Message par serge5694 »

je présume que les fibre à 45°/45° limite l'élasticité en torsion, peut-être des fibres droite ou en hélice mais pas croisé.
Avatar de l’utilisateur
yellow_submarin
Messages : 557
Inscription : 20 févr. 2013, 11:07

Re: Weber MPE 750

Message par yellow_submarin »

Tu présumes bien. A 45° la raideur est la plus élevée, mais la résistance aussi.

Réduire l'angle (dans un sens ou dans l'autre) amène à solliciter encore plus la résine, on cassera donc en cisaillement dans la résine avant les fibres.

Voir sur ce graph (raideur rapportée sur les différents critères de ruine). Le meilleur compromis semble être entre 30 et 40°.

Quant à enrouler dans un seul sens, je l'ai écarté pour une raison : j'ai peur qu'en sens déroulé (ce qui se passera dans certaines phases comme le ralenti), la résistance soit trop faible.

Mais au point où j'en suis, ça vaut peut-être le coup d'essayer.

Image
Avatar de l’utilisateur
yellow_submarin
Messages : 557
Inscription : 20 févr. 2013, 11:07

Re: Weber MPE 750

Message par yellow_submarin »

Bonjour à tous

Un peu de retard pris avec un déplacement d'un mois aux US et un peu d'entretien sur la fraiseuse ...

Suite aux plusieurs échecs sur les ressorts composite, je me suis rabattu sur un ressort mécanique.

Pas évident car la charge est assez importante, ce qui fait un ressort raide, et donc obligation de le faire long pour obtenir la raideur cible ... Alors ne rentre plus dans son logement.

J'ai trouvé la solution sous la forme de rondelles Belleville qui ont une meilleur densité énergétique, mais il faut en faire une "cartouche" avec guidage.

Voici le design :

Image

Image

A quoi ressemble cette cartouche (c'est un modèle d'essai en S300, ensuite je les fais en 4140 nitruré)

Image

Et le volant d'inertie acier / carbone fini (il me reste à l'équilibrer) :

Image
Avatar de l’utilisateur
yellow_submarin
Messages : 557
Inscription : 20 févr. 2013, 11:07

Re: Weber MPE 750

Message par yellow_submarin »

Je me rends compte que je n'ai pas donné de nouvelles depuis un moment :)

Le bâti moteur est fait. A part deux trous à décaler de 10mm ... C'est bon.

Image

Je me suis interrompu un moment sur les freins. En les purgeant, je me suis rendu compte qu'un cylindre fuyait et restait bloqué. Au démontage, horreur : ce n'était que corrosion, pourriture et frettage. Je les ai refabriqué de 0, avec pistons en acier cette fois pour éviter le frettage alu / alu. Ca a été un peu long de trouver les bons joints. En même temps, j'ai changé ceux des maîtres cylindres pour qu'ils tolèrent le DOT4 plutôt que l'huile LHM.

Image

Finalement, je convertis un tour plus sérieux (Linz) pour faire mes pièces de transmission plus sereinement.

Image
Répondre

Revenir à « MOTEURS à "avioner" - Etudes d'avionage de moteurs terrestres »